Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Nouvelles | Jan. 9, 2020

Rapport du trésorier 2019

Par Luc Thériault

Luc Thériault, trésorier de la SARTEC, a présenté à l’assemblée générale du 24 novembre dernier les états financiers vérifiés 2018-2019. Nos finances sont en bon état, comme en témoigne le rapport de nos vérificateurs de la firme Raymond Chabot Grant Thornton. En voici un résumé.

 

LE FONDS D’ADMINISTRATION

Les revenus du fonds d’administration, qui sert aux dépenses courantes, s’élèvent à 1 155 953 $, soit 91 191 $ de plus que les 1 064 762 $ de l’an dernier. On constate un fléchissement des cotisations annuelles, une diminution des dépôts de manuscrits et une augmentation des retenues à la source et des subventions pour la formation. Les dépenses ont été moins importantes que l’an dernier de près de 170 000 $. Rappelons toutefois qu’en 2019, les salaires et les charges sociales avaient momentanément augmenté en raison de chevauchements de membres du personnel (retour d’un congé de maternité, arrivée de la nouvelle directrice générale alors que l’ancien directeur était toujours en poste), des vacances accumulés de l’ancien directeur général dû à son départ (qui lui aurait normalement été versées après le 31 août) et des honoraires professionnels plus élevés que prévus (notamment auprès de nos procureurs externes et arbitres de griefs pour défendre nos membres et auprès de La tête chercheuse pour recruter notre nouvelle directrice générale).

 

LE FONDS DE LA CAISSE DE SÉCURITÉ

Les revenus de la Caisse sont passés de 3 599 885 $ en 2018 à 3 687 042 $, une augmentation de 87 157 $. Nous avons également déposé plus que l’an dernier dans le REER de nos membres (2 751 774 $ comparativement à 2 690 097 $). Nous avons alors un solde de 935 268 $ auquel s’ajoute un montant de 75 126 $ découlant de nos placements (environ 28 254 $ de plus que l’an dernier) et les 66 667 $ facturés en sus pour le plan familial, pour un total de 1 076 761 $ qui servira à payer les dépenses en assurances (790 949 $), les honoraires pour les placements (9 459 $), les dépenses pour l’entretien de notre bâtiment (18 067 $) et des dépenses mineures, pour un surplus de 257 370 $.

 

LE FONDS D’IMMOBILISATION

Quant au fonds d’immobilisation, sa valeur s’établit désormais à 161 298 $.  En conclusion, nos finances sont saines et les prévisions pour 2019-2020, si elles laissent entrevoir un déficit possible de 99 000 $, ne remettent nullement en question notre viabilité financière, puisque des surplus accumulés nous le permettent. Ainsi, pour 2019-2020, les revenus anticipés sont de 1 155 939 $ et les dépenses, de 1 180 262 $. Quant aux dépenses spéciales, elles seront supérieures en 2019-2020 puisque nous rénovons l’édifice dont nous sommes propriétaires pour mieux répondre à notre mission. De plus, nous valoriserons l’apport de grands scénaristes à la société québécoise. Enfin, comme l’an dernier, nous n’avons pas prévu verser de sommes au Fonds SARTEC, puisque nous solliciterons des dons d’autres sources en collaboration avec la Fondation des artistes

Télécharger le PDF.