Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Nouvelles | Nov. 4, 2019

Isabelle Pruneau-Brunet, scénariste de Réservoir

Par Frédéric Bouchard - Quotidien Qui fait Quoi - Le lundi 4 novembre 2019 No 5837

Isabelle Pruneau-Brunet, de la télévision jeunesse à «Réservoir»

Diplômée de la cohorte 2010 du Programme cinéma de L’inis, la même que Kim St-Pierre, Isabelle Pruneau-Brunet s’est de tout de suite trouvée des affinités avec sa collègue réalisatrice. Au fil des ans, elles ont développé plusieurs projets de séries jeunesse jusqu’à ce qu’elles se retrouvent ensemble sur l’écriture d’un premier long métrage de fiction destiné au grand public. C’est particulièrement le thème de la quête spirituelle qui l’a convaincue de prendre part à l’aventure de « Réservoir » qui se retrouvait en première mondiale au 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT).

« Kim est très rapide pour faire la première version, sortir les premiers jets. Alors que je réfléchis plus longtemps, décrit Isabelle Pruneau-Brunet en entrevue à propos du processus de coécriture. À deux, tout s’accélère énormément. C’est plus facile parce que nous confrontons nos idées et nous avons déjà un premier public. Ce qui fait, qu’à deux, une première version est beaucoup plus étoffée et avancée que si elle l’avait écrite seule. »

Pour la suite, les deux complices continuent à se relancer sur certains éléments du scénario alors que la diplômée de L’inis, profil scénariste, est celle qui peaufine le produit final. « Nous en avons aussi tellement parlé que chacune des scènes est bien campée. Et si pendant le tournage, ça ne se déroule pas comme elle le pensait et qu’elle doit faire des ajustements, Kim est en confiance d’apporter des modifications parce que l’intention de la scène demeure la même », indique-t-elle.

Ce n’est pas coutume, mais elle a également pris part à différents visionnements du montage du film. Après avoir dévoilé les premiers assemblages de ce premier long métrage financé grâce au programme Talents en vue de Téléfilm Canada à quelques yeux critiques, Kim St-Pierre et Isabelle Prueau-Brunet se réunissaient afin de se rappeler leurs intentions pour qu’ensuite la réalisatrice précise les choix à faire concernant les scènes à garder et à couper.

Pour une télévision jeunesse de qualité

Depuis les cinq dernières années, la scénariste a pris part à de nombreux projets en télévision jeunesse, une écriture plus éclatée et plus libre vers laquelle elle a toujours été interpellée. « Pendant longtemps, ça a été très éducatif et pédagogique. Des psychoéducateurs lisaient les projets et proposaient des mandats assez clairs pour les épisodes. Maintenant, c’est beaucoup plus dans le ludique. Les enfants sont tellement envahis par les écrans que l’objectif est de leur donner le goût de jouer, de sortir dehors, de lâcher leur fou », constate celle qui a notamment collaboré à la scénarisation des séries « Les argonautes », « Par ici la magie » et « Mehdi & Val ».

À ses yeux, la clé pour des émissions jeunesse de qualité est de s’adresser aux enfants d’égal à égal. Bien évidemment, il y a une manière de leur parler et de leur expliquer certaines choses. Mais cette sensibilité à ne pas proposer quelque chose de hiérarchisant est extrêmement valorisant pour les jeunes, ce qui permet de créer une meilleure complicité avec eux et de leur faire passer plus naturellement un message ou un propos.

Celle qui s’est aussi beaucoup impliquée auprès du Carrousel international du film de Rimouski développe actuellement la série jeunesse « Famille magique », une sitcom qui s’adresse aux enfants âgés de 9 à 12 ans pour laquelle elle agira à titre d’auteure principale. Le projet télévisuel est produit par Daniel Coutu de chez Productions Prestigo.

« C’est fou, c’est absurde, mais au bout du compte, ce qui est important pour nous est l’union de cette famille », souligne Isabelle Pruneau-Brunet

« Réservoir » prend l’affiche au Québec le 6 décembre prochain.