Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Nouvelles | Oct. 22, 2019

La SARTEC offre sa collaboration au nouveau gouvernement fédéral

Montréal, le 22 octobre 2019 - La SARTEC félicite les candidats élus et salue le courage de toutes les personnes qui se sont investies pour le bien commun et la démocratie à l’occasion de la campagne qui se terminait hier.

Aujourd’hui, la SARTEC invite tous les partis du nouveau gouvernement à collaborer pour exiger rapidement que les plateformes numériques et les fournisseurs de services internet contribuent adéquatement au financement et à la mise en valeur des contenus d’ici.

« Il est heureusement encore possible d’agir, mais il est extrêmement urgent de le faire », selon le président de la SARTEC, Mathieu Plante. « La révolution numérique, avec ses géants, menace à haute vitesse de marginaliser notre culture. Les budgets pour porter à l’écran nos histoires, en français, sont incomparables avec ceux dont ces géants disposent ».

Stéphanie Hénault, avocate et directrice générale de la SARTEC, précise que « des mesures peuvent rapidement être mises en œuvre par des instructions au CRTC, sans attendre une révision législative de nos lois sur la radiodiffusion et les télécommunications. De plus, l’augmentation du financement de Téléfilm Canada compte parmi les leviers importants à privilégier ».

Comme le mentionnait Michelle Allen, dramaturge, scénariste, comédienne et metteure en scène au Grand débat sur la culture et les médias tenu le 18 septembre, en citant un rapport de 2003, «Si les Canadiens abandonnent la maîtrise de notre souveraineté culturelle, nous ne pourrons jamais la retrouver ».

Enfin, la SARTEC invite le nouveau gouvernement à soutenir davantage les auteurs en révisant la Loi sur le droit d’auteur pour mieux les compenser à l’ère numérique et éliminer ses injustifiables exceptions.

Beaucoup de travail attend donc le nouveau gouvernement et la SARTEC lui offre son entière collaboration pour soutenir notre culture