Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Communiqués de presse | Jan. 20, 2019

CONFÉRENCE EXTRAORDINAIRE DE MONTRÉAL

« SUR L’AVENIR DE LA DIFFUSION, DE LA DISTRIBUTION, DE LA CRÉATION ET DE LA PRODUCTION FRANCOPHONE À L’ÈRE NUMÉRIQUE » (« CEMAD »)

CEMAD

 

Ce grand événement du 24 janvier auquel la SARTEC est fière d'être associée affiche déjà complet, mais il sera diffusé en direct sur le site CPAC.

 

Comment le Canada doit-il composer avec les superpuissances mondiales que sont les GAFA, aujourd’hui FAANGS (Facebook, Amazon, Apple, Netflix, Google et Spotify) qui ont pu établir leur domination partout sur la planète ? Comment notre culture et notre information peuvent-ils se tailler une place dans cet univers ? Devons-nous bâtir un contre-pouvoir ? 

C'est à ces questions cruciales, et à bien d’autres, que les panélistes de cette conférence répondront, notamment Michelle Allen (auteure de « Fugueuse »), Michel Bissonnette (Radio-Canada), Marie-Philippe Bouchard (TV5 Québec-Canada), Joanne Forgues (Productions Casablanca), Véronique Guèvremont (Chaire Unesco), Anna Herold (Commission européenne), Philippe Lapointe (Cogeco), Brian Myles (Le Devoir), Pierre Karl Péladeau (Québecor), Gabriel Pelletier (ARRQ), Alain Saulnier (UdeM) et Éric Scherer (France Télévisions). 

La SARTEC a récemment déposé trois mémoires sur ces questions au comité d'experts mandaté par le gouvernement du Canada, présidé par Mme Janet Yale, pour évaluer la meilleure façon d’adapter au contexte actuel nos lois sur les télécommunications, la radiodiffusion et la radiocommunication. Le premier a été déposé conjointement avec l’AQTIS, l’ARRQ et UDA, et les deux autres via la Coalition pour la culture et les médias (CCM) et la Coalition pour la diversité des expressions culturelles (CDEC), mémoires auxquels la directrice générale de la SARTEC, Stéphanie Hénault, a contribué.

Selon la SARTEC et ses partenaires, plusieurs solutions efficaces sont déjà à notre portée pour que notre culture et nos médias s’adaptent à l’univers actuel, et il est de la responsabilité du gouvernement du Canada de les utiliser dès maintenant, sans attendre que nos trois lois ne puissent être révisées. Il y a urgence d’agir.

La CEMAD se conclura par les observations de deux membres du Comité Yale, Mme Monique Simard et le professeur Pierre Trudel. 

La CEMAD est une initiative du département de communication de l'Université de Montréal, de l'École des Médias de l'UQAM et du Pôle Médias HEC Montréal, à laquelle la SARTEC est très fière d’être associée.