Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Mot du président | April 22, 2018

Changement de garde

Par Mathieu Plante

Vous êtes probablement déjà au courant, notre directeur général Yves Légaré quittera ses fonctions le 30 mars prochain après 29 ans de service. Difficile de résumer l’apport incomparable qu’a eu Yves à la SARTEC, encore plus difficile de mettre en mots l’immense vide que va créer son départ. Avec son immense intelligence, son sens de l’humour et sa grande gentillesse, Yves a été un collègue hors pair, et restera pour toujours un ami pour tous ceux qui ont eu le plaisir de travailler avec lui.  

Yves Légaré est arrivé en 1989 à un moment charnière de l’histoire de notre petite guilde d’auteurs, alors que la Loi sur le statut de l’artiste, votée en 1987, venait tout juste de nous conférer l’accréditation nous permettant de négocier avec l’association des producteurs (APFTQà l’époque). Yves a pris part, dans les années subséquentes, à toutes les grandes rondes de négociations, autant en télévision, qu’en cinéma. Il est non seulement devenu un négociateur acharné, mais aussi un spécialiste des grands dossiers d’affaires publiques et législatives. Un atout incomparable autant pour nos membres que pour les guildes sœurs avec qui nous travaillons, apportant ses lumières à moult dossiers. Il n’était pas rare, dans des rencontres avec d’autres guildes comme l’UDA, l’ARRQ, l’AQTISet la GMMQet la SPACQ, de voir les regards se tourner vers Yves pour entendre sa vision des choses, pour connaître son historique des dossiers. Nous l’avons d’ailleurs rebaptisé notre «disque dur interne». 

Il n’était pas chose facile de trouver un(e) remplaçant(e) à un directeur général aussi incontournable. 

Nous sommes d’autant plus heureux d’avoir trouvé en Stéphanie Hénault la personne parfaite pour lui succéder. Diplômée en études cinématographiques et en droit de l’Université de Montréal, Stéphanie est aussi membre du Barreau du Québec. Après une plongée dans le monde de la création sous divers chapeaux (scénariste, réalisatrice, monteuse, directrice de production, productrice), elle a travaillé à la gestion d’ententes collectives à l’UDA. En 1998, elle joignait  l’ADISQ, d’abord comme conseillère en relations de travail, puis comme directrice des relations de travail et responsable des partenariats pour le spectacle, fonctions qu’elle quittera pour se joindre à la SARTEC.

La passation des connaissances et du savoir-faire est déjà en branle depuis un certain moment, Stéphanie ayant participé à une ronde de négociations avec notre comité, en plus de passer plusieurs jours avec Yves pour rencontrer nos employés permanents et bien comprendre le fonctionnement interne du bureau. Stéphanie entrera en fonctions dès le 26 mars. Le conseil d’administration lui souhaite la bienvenue et envisage l’avenir avec beaucoup de confiance avec elle à la barre de la SARTEC.

Quant à Yves Légaré, nous lui souhaitons la plus formidable des retraites et espérons le revoir souvent. Vous pouvez d’ailleurs lire dans les pages qui suivent un entretien que j’ai eu avec lui au début du mois de mars.

 

 

Archives