Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Mot du président | Dec. 20, 2014

Du pain sur la planche

Robert Etcheverry

Par Mathieu Plante

Quand les membres présents à l'assemblée générale vous accordent leur confiance pour accéder à la présidence, ça vous fait une grosse fleur qui vous rend extatique pendant au moins... trois minutes.

Mais comme la tâche est gigantesque, un immense poids se dépose rapidement sur vos épaules. Depuis un certain temps, l'industrie encaisse les mauvaises nouvelles les unes après les autres.

Pour éviter de perdre nos acquis et l'historique des dossiers, on aura besoin d'une forte relève.

Un CRTC de plus en plus séduit par la déréglementation. Des coupures à la SRC et dans les crédits d'impôt. Une législation mise en place en 1987 (La Loi provinciale sur le statut de l'artiste) qui doit supposément nous garantir des conditions décentes de rémunération, mais qui selon une récente étude est trop souvent bafouée. À contrario, la Loi fédérale 377 promet de nous attaquer de plein fouet en forçant les syndicats à révéler une foule de détails, ce qui informerait le patronat de la situation financière de la SARTEC. Peut-on imaginer plus absurde? Sans parler des nombreuses négociations qui nous attendent dans la prochaine année. Oui, on a du pain sur la planche...

De manière plus personnelle, je souhaite servir de courroie de transmission entre les générations. La SARTEC est en pleine transition: nombreux sont les membres du conseil d'administration qui vont quitter dans les prochaines années et la jeune génération ne se bouscule pas au portillon pour les remplacer. Pour éviter de perdre nos acquis et l'historique des dossiers, on aura besoin d'une forte relève. J'aimerais d'ailleurs à ce sujet souhaiter la bienvenue à Michel Duchesne et Anita Rowan, nos deux nouvelles recrues au conseil d'administration.

Je vous invite par ailleurs à lire le compte-rendu de Manon Vallée sur nos deux ateliers du 30 novembre dernier. Même si bon nombre d'entre nous connaissons déjà les grandes lignes de l'épopée vaudevillesque de Claude Robinson, quand elle nous est racontée de manière aussi colorée par le protagoniste lui-même, «Tell me again daddy», comme disent les Américains. Trois directeurs de la programmation nous ont en deuxième lieu fait un survol des visées de leurs chaînes respectives. Une lecture essentielle pour tous ceux qui souhaitent déposer sous peu un projet à TVA, à la SRC ou à Télé-Québec.

En terminant, j'aimerais remercier chaleureusement notre présidente sortante Sylvie Lussier et son vice-président Mario Bolduc qui ont tous deux fait un travail colossal. Moi et les quelque 1400 membres de la SARTEC, nous vous administrons une immense accolade pleinement méritée.

 

 

 

 

Télécharger le PDF.

Archives