Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Mémoires - Sartec - Claude Robinson | Feb. 23, 2017

Le solde du Fonds Claude Robinson redistribué

Par SARTEC


Le solde du Fonds Claude Robinson redistribué à des fondations d’aide aux artistes


—   Après un combat de près de 20 ans pour faire valoir ses droits et une victoire en Cour Suprême, en décembre 2013, qui lui donnait raison sur l’essentiel des points soulevés, Claude Robinson a consacré ses énergies à faire appliquer la décision rendue et à tenter de récupérer les sommes attribuées par la Cour.
Bien que toutes les procédures d’exécution ne soient pas terminées et que des sommes importantes lui échappent encore pour diverses raisons (faillite du producteur, difficultés des recours à l’étranger, etc.), Claude Robinson ne croit plus utile de recourir au fonds constitué pour l’aider à faire valoir ses droits et souhaite, de concert avec la SARTEC, qui en a assumé jusqu’à ce jour la gestion, que le solde puisse bénéficier aux créateurs.

Ce solde, qui s’élève à 81 087,51 $[1], sera ainsi redistribué en parts égales entre diverses petites fondations qui ont toutes comme objectif commun de soutenir les artistes et les créateurs ayant besoin d’une aide d’urgence pour faire face à une situation difficile.

Les fonds Serge-Lemoyne (artistes en arts visuels), Yves-Thériault (écrivains), Jean-Carignan (musiciens), Prévost-Bussières (concepteurs de scène), ARRQ (réalisateurs) et SARTEC (scénaristes), tous affiliés à la Fondation des artistes et représentant des créateurs de divers horizons recevront donc en partage les montants restants[2]. Claude Robinson veut ainsi souligner la multiplicité des appuis reçus du milieu culturel.

Pendant sa lourde bataille juridique, grâce au Fonds Robinson, Claude a pu compter sur un fort appui populaire et sur l’aide de la communauté artistique. Près de 700 000 $ ont ainsi été recueillis en deux phases : plus de 80 000 $ auprès du milieu culturel en 2002 et plus de 600 000 $ lors d’une deuxième campagne lancée en 2010, qui a alors trouvé un large écho auprès du grand public. Sans ces milliers de contributions, il aurait été impossible pour Claude Robinson d’assumer les frais engendrés par les différentes procédures judiciaires et de mener son combat à terme.

Après avoir consacré des années à faire reconnaître et respecter les droits des créateurs, il espère aujourd’hui que le solde du Fonds Robinson contribuera à soulager les conditions précaires de certains d’entre eux.

– 30 –

Source : Manon Gagnon Tél. : 514-526-9196

[1] Un état des revenus et dépenses est disponible sur le site de la SARTEC au www.sartec.qc.ca/media/uploads/dossier_robinson/2017_fondsrobinson_etatrevdep.pdf

 

[2] Pour plus d’information sur ces différents fonds, consulter fdart.ca/7-fonds-valent-mieux-quun

 

Archives