Société des auteurs de radio, télévision et cinéma

Retour à la liste des nouvelles

Nouvelles des membres - Entrevues | July 9, 2015

Spécial Webséries et capsules

Une fois de plus, nous avons proposé à des scénaristes ayant écrit pour le Web de se prêter au jeu de notre petit questionnaire maison. Voici ce qu’ils ont répondu. 

TEZOécrit par Maryse Pagé

Têtes d'affiche, écrit par Guillaume Lambert et Simon Boulerice

Écrivain public, écrit par Michel Duchesne

Quart de vieécrit par Kadidja Haïdara

 

Télécharger le PDF.

  • Maryse Pagé

    Pouvez-vous nous résumer votre série Web?

    TEZO, websérie destinée aux 9-12 ans, inspirée de la trilogie littéraire « Ce livre n’est pas un journal intime ». À travers de courtes histoires rythmées et rehaussées d’une signature infographique percutante, on y plonge dans le quotidien de TEZO, un jeune ado attachant et verbomoteur dont les réflexions étonnent, étourdissent et font rire!

    Maryse Pagé
    WEBSÉRIE
     
     TEZO
     
     
     

     

    Scénariste, script-éditrice, conceptrice et auteure, en plus de 20 ans de carrière en télévision et quelques incartades en radio, elle cumule plus de 15 ans avec un public jeunesse, dont Vazimolo. Elle est aussi idéatrice et scénariste pour deux documentaires (Historia et ARTV), a trois courts métrages jeunesse à son actif et est l'auteure de la trilogie jeunesse « Ce livre n'est pas un journal intime ». 

    Écrire pour le web est-il différent des autres formes d'écriture, télé, radio ou cinéma? En quoi exactement?

    Toutes les lois de l’écriture sont concentrées, mais aussi transgressées à cause de la durée et de la consommation rapide.

    Quelle est selon vous la durée idéale d'un épisode Web?

    Pour les jeunes, je ne crois pas qu’on devrait dépasser 3 minutes. Pour adultes, personnellement, comme consommatrice je n’aime pas que ça dépasse le 6 ou 7 minutes.

    Comment s'est fait le financement de la série?

    Le FIP, Zone 3 et Télé-Québec

    Nous sommes en nomination aux Gémeaux dans la catégorie « Meilleure émission ou série originale produite pour les médias numériques, jeunesse » et « meilleure interprétation » avec Ludivine Reding.

     

  • Guillaume Lambert et Simon Boulerice

    Pouvez-vous nous résumer votre projet ?

    Têtes d'affiche est un sitcom hybride qui raconte les déboires de jeunes stars dans le milieu du show-business, tous à différentes étapes de leur carrière.

    Écrire pour le web est-il différent des autres formes d'écriture, télé, radio ou cinéma? En quoi exactement?

    Le format court nous demande d'aller droit au but dans les péripéties, et de suggérer le montage à l'écriture, pour mettre en valeur l'humour et le rythme.

    Quelle est selon vous la durée idéale d'un épisode Web?

    Définitivement : moins de 8 minutes.

    Guillaume Lambert
    TÉLÉVISION
     
     Têtes d'affiche (Capsules)
     Les Parent IV (auteur de sketches)
     
    WEBSÉRIE
     
     Tout le monde frenche
     
    CINÉMA (CM)
     
    ► Souffler la neige
     Toutes des connes
     Le conférencier
     Shower/Douche
     L'été indien
     Myriam-Amélie aimait Noël
     Tout le monde frenche, tout.le monde voyage
     Valérie Cadieux auditionne
    ► Plus ou moins 24 h après la mort de Heat Ledger

     

     

     

     

     

     

     

     

    Comédien, adaptateur en surimpression vocale et scénariste, il a également été conseiller scénaristique sur quelques documentaires. Il termine présentement son premier long métrage : Aurore 2

    Comment s'est fait le financement de la série?

    Casablanca et VRAK produisent les quatre capsules, qui ensemble, sont en fait un pilote pour une éventuelle série télé. C'est à eux qu'il faut demander pour plus de précisions sur le budget !

    Simon Boulerice

     
              TÉLÉVISION
     
               Têtes d'affiche (Capsules)
     
           
     

     

     

     

     

     

    Auteur, comédien, metteur en scène et assistant directeur artistique du théâtre L’Arrière Scène, à Beloeil. Il a écrit une dizaine de pièces de théâtre, dont PIG et Martine à la plage, publié des romans pour adultes (dont Javotte), des romans pour enfants et ados (dont Edgar Paillettes) ainsi que trois recueils de poésie (dont Saigner des dents). 

    Quelles situations ou personnages vous ont donné le plus de fil à retordre durant l'écriture?

    Tout ça est allé très vite : le pitch s'est fait en décembre 2014. Lorsque le casting fût complétée, certains personnages ont été adaptés en fonction des comédiens choisis, ce qui a donné plus de chair à la plupart des protagonistes. Sinon, il fallait trouver un ton cohérent pour chacun d'entre eux, quelque part entre le réalisme,  l'humour absurde et le style des dialogues. La limite est parfois très mince, et nous tenions à ce que les situations même si elles sont parfois « extraordinaires » demeurent plausibles. Comme il s'agit d'une série « chorale », il fallait équilibrer l'ensemble entre les personnages principaux, les rôles secondaires, les protagonistes et les antagonistes.

  • Michel Duchesne

    Pouvez-vous nous résumer votre série Web?

    De la comédie sociale ! En pleine ère d’austérité, on voulait parler de problématiques réelles, mais sans sombrer dans le didactisme. Plus de la moitié de la population adulte au Québec peine à lire, c’est pas drôle! Alors on suivra ce jeune homme en colère qui deviendra écrivain public à Montréal, tentant de faire sa part. Alors que nous textons, facebookons et souvent écrivons au son, saura-t-il  trouver « les mots pour le dire »?

    Michel Duchesne
    WEBSÉRIE
     
     Écrivain public (TV5) - 2015
     
    TÉLÉVISION
     
     L'œuvre d'un homme, quossa donne?
     Réalisateur-scénariste de reportages 
et fictions aux Variétés de Radio- 
Canada (1992-2006). 

     Politiquement Direct (1995) et 
Black Out - Musique Plus 

    ► La vie est un sport dangereux (TVA) 

    ► Se donner le mot (TV5) 

     Aimons Nous (Artv), etc 
     
    EN DÉVELOPPEMENT
     
    ► Tricoté Serré, Long métrage (Radar Films)

    ► Whippet ! Série Fiction en coécriture avec Sylvie Lussier 
(Joanne Forgues productrice, pour Radio-Canada)

    ► Écrit également des textes pour le théâtre et des comédies musicales. 


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Écrire pour le web est-il différent des autres formes d'écriture, télé, radio ou cinéma? En quoi exactement?

    Pour tout format, il faut choisir son ton, sa forme et l’assumer. Nous souhaitions traiter des maux de notre société avec un mélange de compassion et d’ironie, sans tomber dans le cynisme. Nous avions envie de suivre des personnages colorés qui en arrachent,  il n’était donc pas question d’avoir des capsules bouclées. Notre écrivain public est un indigné qui cherche à faire une différence face à la pauvreté et la misère intellectuelle ambiante. Ça ne se règle pas en un coup !  En ce sens, on se colle aux serials de l’époque ou j’aime bien à penser comme Jules Verne et Émile Zola qui devaient aussi penser leurs romans en chapitres à suivre dans les journaux. 

    Comment s'est fait le financement de la série?

    Tout a démarré grâce à TV5. Leur Directeur au contenu numérique était à un Festival Web à Marseille où l’une de leurs séries emportait bien des honneurs. Il a mentionné à Marco Frascarelli de Babel Films que mon implication comme écrivain public ferait une formidable série Web. Marco venait de produire Projet M et Temps mort. Avec ses associés, ils ont présenté le dossier à TV5 et au FIP qui ont tous deux retenus le projet. Nous tournons donc dix premières capsules cet été en espérant qu’on pourra revoir les personnages à l’hiver prochain.

     

     

  • Kadidja Haïdara

    Pouvez-vous nous résumer votre projet ?

    Quart de vie, c’est une comédie, et c’est l’histoire de trois amies dans la vingtaine qui sont incapables de prendre leurs responsa- bilités et devenir adultes. La série débute alors qu’Ariane quitte son chum de plusieurs années en se pitchant par la fenêtre de la maison qu’il vient de lui acheter en surprise. Elle rencontre alors Bam et Constance, qui deviennent ses meilleures amies, et ensemble, les filles font ce qu’elles peuvent pour s’accomplir dans la vie; le problème, c’est que leur priorité, c’est toujours d’avoir du fun. Dans la saison 2, qui vient de sortir, on peut suivre les péripéties des filles alors qu’Ariane veut venger l’intimidation qu’elle a subie au secondaire en réussissant sa vie et en impressionnant tous ses anciens collègues à son conventum. 

    Écrire pour le Web est-il différent des autres formes d’écriture, télé, radio ou cinéma ? En quoi exactement ?

    Pour moi, il n’y a pas de différence entre l’écriture pour le Web et les autres formes d’écriture. Il s’agit, à chaque fois, de raconter une histoire le mieux possible, et c’est toujours mon objectif quand je travaille. Je pense que quand on sait bien raconter des histoires, en général, on peut les raconter sous n’importe quelles contraintes. 

    Quelle est selon vous la durée idéale d’un épisode Web ?

    Je ne pense pas qu’il y ait de durée idéale pour un épisode Web, du moins, plus maintenant. Si on m’avait posé la question il y a 10 ans, j’aurais certainement répondu que plus les épisodes sont courts et punchés, mieux c’est... Mais aujourd’hui, les habitudes de consommation des gens ont changé; tout le monde écoute des séries en ligne, parfois pendant de longues heures. La question pour moi n’est pas de savoir quelle durée doivent avoir les épisodes, c’est plutôt de savoir quelle histoire va captiver les gens. Si l’histoire est bonne, bien écrite et bien structurée, la durée n’a pas d’importance. 

    WEBSÉRIES
     
    Quart de vie
     Les Béliers
    ► Jackpot (comédie interactive)

     

    TÉLÉVISION
     
    Le chalet
     
    DISTINCTION
     
    NUMIX 2015 de la meilleure Webtélé
         fiction et dramatique
     Bourse Louise-Spickler 2010
     Bourse Tou.tv pour la scénarisation
         de la websérie Les Béliers
     
         Et, elle travaille présentement à
         l'écriture de divers projets de séries
         et webséries en développement.

     

     

     

     

     

     

     

    Quelles situations ou personnages vous ont donné le plus de fil à retordre durant l'écriture ?

    Ce qui est bien avec le projet Quart de vie, c’est qu’avec seulement 10 pages par épisode et quelques semaines pour écrire la saison, ça va tellement vite, que j’ai rarement le temps d’atteindre le stade du désespoir pendant que j’écris! C’est d’ailleurs clairement au moment où je dois faire des coupures que je souffre le plus. Dans la saison 2, j’avais l’in- tention de faire vivre, tout au long des épisodes, une intrigue « invisible » au personnage de Seb, l’ex d’Ariane. Le specta- teur en aurait eu conscience, mais les filles, jamais... Au pre- mier épisode, on peut le voir se faire hospitaliser à l’urgence parce qu’il est suicidaire. Par la suite, on était censés le voir un peu partout, par exemple, en sans-abri en arrière-plan pendant que les filles sont au centre-ville. Il y a un épisode où Ariane pense que Seb s’est vengé en mettant un sex-tape de leurs ébats sur le Web, mais en réalité, Seb a vendu son cellulaire dans un pawnshop pour survivre, et la vidéo, restée sur l’appareil, est juste tombée entre de mauvaises mains. Moi je le sais, mais le spectateur, lui, ne le saura jamais... Parce qu’à chaque épisode, pour atteindre 10 pages, j’ai dû couper Seb, qui n’était pas essentiel à l’histoire des filles... Il est seulement resté dans le premier épisode !